Retrouvez ici les posts publiés par A.M.E coaching, spécialiste des transitions de carrière, bilans de compétences, coaching de vies privées et professionnelles, particuliers et entreprises

Nous ne sommes pas des humains vivant une expérience spirituelle…

Dernière mise à jour : 14 avr. 2021

… Nous sommes des êtres spirituels vivant une expérience humaine» (Teilhard de Chardin)


Teilhard de Chardin, qui, rappelons le au passage, n'avait rien d'un contemplatif, mais était plutôt un homme d'action, avait compris qu'il y avait ici dans nos expériences terrestres, quelque chose à comprendre qui allait bien au-delà de notre humanité.


Nous comprenons tous que nous avons des expériences à faire pour pouvoir grandir, et ce depuis notre plus jeune âge.

Cette expérience humaine, ô combien nécessaire, nous est parfois si douloureuse que nous préférons souvent regarder ailleurs qu'en soi, ce qui donne : "moi je n'ai pas de problème, c'est lui, qu'il aille se faire soigner, il m'agace, je ne l'aime pas, il est comme ceci, comme cela, mon chef ceci, mon subordonné cela, et c'est toujours pareil, je rencontre le même type de personnes dans ma vie, personne n'a l'air de se rendre compte des efforts que moi je fais"... etc, etc...


c'est là un déni tout net d'introspection et d'expérience humaine !



Lorsque la vie nous renvoie sans cesse les mêmes blessures, les mêmes personnes, c'est un cadeau. Oui, un cadeau pour nous aider à comprendre que ces personnes sont les miroirs de quelque-chose en nous que nous n'aimons pas, ou que nous ne voulons pas voir. Ils sont souvent les porte-paroles de ce que je n'ai pas compris, ou pas pardonné.


Si l'on veut véritablement évoluer dans sa vie, il vaut mieux se tourner vers ceux qui nous dérangent...car ils sont des sources d'informations précieuses pour nous aider à progresser rapidement.


Lorsque l'on décide vraiment de descendre dans nos propres profondeurs, et comme disait Frida Khalo "puiser dans son enfer personnel pour créer son paradis" on arrête alors de dénoncer "les autres", de juger, de maudire, d'avoir peur, pour enfin s'ouvrir à soi, s'accueillir, s'accepter, puis pourquoi pas, s'aimer.


C'est seulement lorsque l'on s'aime que l'on s'éveille vraiment à soi, que l'on n'a plus besoin des autres pour vivre en paix, et seulement alors, on vit avec les autres pour leur bien, sans en attendre ce que l'on doit se donner à soi-même. Alors on a rempli son humanité.


Il n'y a pas trop d'une vie pour cela.


62 vues

Posts récents

Voir tout

Le titre de l’ouvrage « Trouver la force d’oser » est un puissant condensé de ce que nécessite le vrai changement, celui qui s’inscrit dans un parcours sans limite qu’est la vie. Huit étapes bien défi