Poème à une thérapeute

Comme un hommage aux thérapeutes et coachs que je connais et que j'apprécie, je vous offre ce poème que j'ai écrit il y a qq années pour une thérapeute que j'ai vu trois fois, mais qui m'a fait faire des pas de géant ! :) Anouk… Comme un phare en plein océan – une rose en hiver, elle se tient là, presque irréelle.
Elle est assise, mais ses yeux sont debout,
Plantés dans les tiens.
Quand elle se tait, tout son être est tendu vers toi,
Quand elle parle, c’est du miel sur tes blessures.
C’est une rencontre fulgurante, une apparition
Dont le souvenir laisse des traces indélébiles. Elle est de ces femmes qui te transcendent,
Qui te transpercent avec une infinie délicatesse,
Qui te mettent à nu dans une pure intimité, surgie de ses pouvoirs alchimiques. De ces femmes dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Elle est à la fois l’amie, la mère, et l’amer.
Elle sait les douleurs et les angoisses que tu portes,
Elle veut que tu les sortes.
Elle sait écouter et compatir, sans jamais juger.
Elle sait retirer la substantifique moelle de ton être,
Et son plaisir est de découvrir les trésors qui sommeillent,
Engourdis au fond de toi. Cette femme là existe, elle s’appelle Anouk :
A comme l’apparition qu’elle fut,
N comme la nécessité ténue de son existence,
O comme l’or dont son cœur est pétri,
U comme l’union pure qu’elle sait créer,
K comme les kilomètres que je voudrais parcourir pour la revoir ! A Anouk J., en souvenir d’une brève et magnifique rencontre.

Poème à une thérapeute